Grossesse et accouchement en expatriation

Grossesse et accouchement en expatriation

Cet article s’adresse aux francophones vivant à l’étranger ou en expatriation.

LES CHALLENGES DE L’ACCOUCHEMENT EN EXPATRIATION

Que cela soit prévu, souhaité depuis longtemps ou une surprise totale, ce n’est parfois pas facile pour une femme ou un couple de se retrouver face à l’arrivée d’un bébé quand on vit à l’autre bout du monde pour plusieurs raisons:

  • On se retrouve loin de sa famille, de ses amis et de ses repères
  • On se confronte à un système local totalement différent
  • On doit choisir la maternité où accoucher
  • On doit surmonter la barrière de la langue avec les soignants
  • On fait parfois face aux problèmes de couverture santé
  • Et on cherche des réponses à toutes les autres interrogations et inquiétudes normales comme tous futurs parents !

OÙ ACCOUCHER EN EXPATRIATION ?

Maternité publique, clinique privée, maison de naissance, accouchement assisté à domicile: le lieu de l’accouchement est en effet une décision importante mais, ce qui est encore plus important, c’est surtout AVEC QUI on accouchera. En effet, c’est ce que l’on explique tout au long du programme NAISSANCE HOLISTIQUE : le lieu et l’équipe qui vous accompagne déterminera en grande partie ce qui se déroulera le jour J.

  • Vous devez vous informer et comprendre comment le système médical fonctionne globalement pour ensuite mieux comprendre les protocoles locaux dans votre pays d’expatriation. Et le plus tôt sera le mieux car vous aurez ainsi plus de choix possibles!
  • Afin de poser les bonnes questions aux hôpitaux, cliniques et aux professionnel.les qui vous accompagnerons, il faut avoir fait des choix informés et éclairés en amont sur les options qui sont importantes pour vous, que cela soit pendant la grossesse, pendant l’accouchement et dans l’après, la période post-partum. Ces choix seront différents d’une famille à l’autre car ce passage de vie est éminemment personnel. 
L’exemple de la césarienne. Dans certains pays, comme les Émirats Arabes Unis, le Brésil, la Corée mais aussi les États-Unis, la césarienne est très répandue (avec des taux allant de 35% à plus de 50% contre 15% considéré comme le taux maximal acceptable par l’Organisation Mondiale de la Santé). En s’informant et en se préparant en amont, on réduit alors les risques d’avoir une césarienne qui ne serait pas réellement nécessaire sur le plan médical. Rappelons en effet que l’accouchement par césarienne accroît le risque de mortalité maternelle, de morbidité maternelle et infantile et de complications pour les accouchements ultérieurs1. A ces risques accrus, viennent s’ajouter le coût financier plus élevé (le coût moyen d’une césarienne est au moins deux fois plus élevé que pour un accouchement par voie basses dans nombre de pays de l’OCDE2).

Même lorsqu’on a une grossesse sans complication, il peut parfois paraitre plus rassurant de choisir le privé pour son accouchement. Et en effet, dans certains pays, ce sera peut être le meilleur choix. Mais dans d’autres, le taux d’interventions non-médicalement nécessaires explosent dans le privé et si vous voulez par exemple un accouchement dit ‘physiologique’ alors, il sera sans doute plus bénéfique d’explorer une maison de naissance ou un centre de naissance (birth centre) ou de choisir un accompagnement par une sage-femme libérale/indépendante.

SUIVI MÉDICAL DE GROSSESSE & COURS DE PRÉPARATION

En dehors bien-sûr d’un suivi qui aurait besoin d’être plus spécifique pour une grossesse dite ‘à risque’, il est important de vous assurer que le suivi de grossesse choisi est en adéquation avec vos envies et vos préférences.

Les choix sont assez similaires dans la plupart des pays dans le monde : médecin-obstétricien, sage-femme ou médecin généraliste, en cabinet libéral, en hôpital public ou en clinique privée. Et ces choix peuvent influer de manière conséquente sur: le statut d’une grossesse qui sera considérée ou pas ‘à risque’, sur votre date de terme, ou sur le choix d’un déclenchement.

Dans certains pays, l’hôpital ne propose pas de cours de préparation à l’accouchement. Les futurs parents se tournent alors vers des structures privées pour se sentir mieux préparés. N’hésitez pas à faire des recherches en ligne, à voir ce qui est proposé par ces structures privées locales si vous parlez la langue, à vous tourner vers l’Alliance Française, à échanger avec d’autres parents, à discuter avec des sages-femmes libérales ou des doulas pour trouver une approche qui résonne avec vos préférences et envies.

Si vous êtes francophone vivant à l’étranger et que vous n’avez pas du tout accès à des cours de préparation à l’accouchement dans votre pays de résidence alors le programme 100% en ligne Naissance Holistique pourra vous accompagner pour préparer votre accouchement et votre postpartum*. Il sera aussi un vrai plus si vous n’avez pas de doula pour vous accompagner physiquement en personne.

* Pour autant, il est indispensable d’avoir un suivi médical local auprès d’un.e sage-femme ou gynécologue-obstétricien pendant toute votre grossesse, ce programme ne se substituant pas à un suivi médical.

APPROCHES EN COMPLÉMENT DU SUIVI MÉDICAL CLASSIQUE DE LA GROSSESSE & DU POSTPARTUM

De nombreux professionnels proposent une approche qui vient en complément d’un suivi médical et peuvent être d’une grande aide pendant votre grossesse et votre post-partum pour soulager des maux physiques ou psychologiques, pour apporter de l’information et des conseils ou un soutien logistique. Tous ces métiers permettent souvent de vivre ce passage de vie de manière beaucoup plus serein.es et entouré.es

  • kinésithérapeute, ostéopathe, chiropracteur
  • acupuncteur, naturopathe
  • thérapeute, psychologue, coach
  • éducateur à la naissance
  • conseillèr.e en périnatalité
  • doula pour l’accouchement
  • doula post-partum, kraamzorg, mother-baby nurse
  • consultante en lactation IBCLC, conseillère en allaitement, groupes La Leche League ou locaux
  • mais aussi des personnes pour l’entretien de la maison, la préparation des repas pour la famille, garder les plus grands, etc..
ZOOM SUR LA DOULA – Étant moi-même doula et ayant longuement pratiqué à l »étranger (en Australie) auprès de couples francophones puis en France auprès de couples étrangers, je vais surtout ici vous parler du rôle absolument essentiel qu’une doula peut occuper dans ces situations particulières.

Une doula est une personne qui apporte un soutien émotionnel, physique mais aussi de l’information tout au long de la grossesse, en complément du suivi médical choisi par les parents. Elle est également présente pour soutenir la famille dans toute la période post-partum avec une aide physique et logistique et un soutien émotionnel.

Mais un des gros atouts lorsqu’on est expat’, c’est de trouver une doula qui parle sa langue maternelle ET la langue du pays dans lequel on vit , et qui connait bien les deux cultures ! Pouvoir parler les yeux dans les yeux de ses peurs, poser les questions bêtes avec une personne qui non-seulement partage votre culture, vos références, votre langue, ça change tout ! La doula peut également vous accompagner aux rendez-vous médicaux pour la traduction. Le jour J de l’accouchement, elle peut également vous permettre d’exprimer vos besoins dans votre langue maternelle sans avoir besoin de réfléchir et avoir un rôle d’interprète avec les équipes médicales.

LES PROBLÈMES DE COUVERTURE SANTÉ LORS D’UNE GROSSESSE A L’ÉTRANGER

Cela parait dingue mais pour beaucoup d’expatrié.es, il faut s’y prendre idéalement 1 an avant de concevoir un bébé si on veut être couverts par un assureur ! Pourquoi ?

Parce que si vous n’êtes pas couverts par le système de santé public local (comme par exemple en Espagne ou en Allemagne ou la grossesse est 100% couverte), quasiment aucun assureur local privé local ou spécial expat’, ni même la Caisse des Français de L’Etranger n’acceptera de vous couvrir pour une grossesse en cours. Les seules exceptions qui existent sont :

  • celle d’une grossesse déclarée à la CPAM en France avant votre départ
  • les pays où la règlementation les oblige à le faire comme avec les contrats ACA Compliant aux USA

En cas de ‘grossesse-surprise’ et sans prise en charge d’une assurance, la totalité des frais peut atteindre des dizaines ou centaines de milliers d’euros. Les assureurs appliquent généralement un délai de carence de 9 à 12 mois avant l’ouverture des droits sur les garanties maternité. D’autres ne couvriront pas une grossesse compliquée, un enfant né prématurément ou avec des problèmes de santé.

Malheureusement cela ne laisse pas beaucoup de place à la spontanéité ou la belle surprise mais c’est très important, alors pensez à bien vérifier votre contrat d’assurance si vous pouvez, avant de démarrer un programme de préconception ou un « essai bébé » !

  1. Information basée sur les études de Minkoff et Chervenak, 2003 ; Bewley et Cockburn, 2002 ; Villar et al., 2006.
  2. OCDE (2013), « Césariennes », dans Health at a Glance 2013 : OECD Indicators, Éditions OCDE, Paris. DOI: https://doi.org/10.1787/health_glance-2013-39-fr

Offre L'Essentiel

Paiement unique

185
  • 100% en ligne
  • Accès 24h/24 et 7j/7
  • Accès illimité pendant 12 mois

Paiement en 3 fois

62x3
  • 100% en ligne
  • Accès 24h/24 et 7j/7
  • Accès illimité pendant 12 mois